Opération 2 masques gratuits

Vie Pratique
Publié le 06/06/2020

Région Auvergne Rhône Alpes – un masque pour tous

La Région Auvergne Rhône Alpes a acheté 9 millions de masques lavables et réutilisables pour équiper l’ensemble des habitants.

A Entremont le Vieux, les masques de la Région ont été distribués par les élus dans les boites aux lettres, à raison d’un masque par habitant en résidence principale, à partir du mercredi 13 mai 2020.


Chartreuse, Valdaine, Vals du Dauphiné – un masque pour tous

Chartreuse, Valdaine, Vals du Dauphiné, un masque pour tous, soit 90 000 masques à produire localement en 1 mois, on l’avait dit et on le fait !
90 000 masques barrières seront offerts aux habitants du territoire d’ici le 11 mai, et c’est le résultat d’une formidable initiative politique et citoyenne engagée en Chartreuse, Valdaine et Vals du Dauphiné réunissant 600 bénévoles qui auront travaillé 10 000 mètres de tissu, 60 000 mètres de fils, assemblés 450 000 pièces de tissus et cousus durant 270 000 minutes, l’équivalent de 650 jours de travail, pour fabriquer 90 000 masques.

Rassembler les compétences locales…
Et créer une dynamique systémique de territoire !

Fort d’une 1ère initiative en Chartreuse auprès des publics soignants, avec le soutien d’experts locaux reconnus du textile et la contribution de nombreux bénévoles, les élus de Chartreuse, Valdaine et Vals du Dauphiné ont décidé de financer les matières premières nécessaires pour produire solidairement et localement 90 000 masques, de type « masque barrière textile à plis » répondant aux normes AFNOR SPEC S76-001.
Le périmètre du projet « Chartreuse, Valdaine, Vals du Dauphiné », ne relève d’aucune unité administrative. Alors comment tout cela a-t-il pu se mettre en musique… probablement grâce à l’énergie et l’intelligence interpersonnelle des hommes et des femmes de ce territoire, probablement grâce au sens de l’intérêt général de chacun et probablement parce que tous avaient la conviction que le territoire pouvait contribuer lui aussi à la sortie de cette pandémie !
Alors, en mobilisant savoir-faire, compétences, réseaux et moyens de chacun, ce collectif s’est structuré en une organisation informelle et puissante pour réaliser de 90 000 masques. Autour d’une finalité consensuelle, fournir un masque barrière par habitant, une logique systémique globale et complexe s’est mise en place. Le territoire a su déterminer son objectif, mobiliser les personnes, identifier les savoir-faire et les structures clés, mettre en œuvre et coordonner en s’adaptant aux contraintes.

Innover pour fabriquer 90 000 masques en 1 mois
En Chartreuse, Valdaine et Vals du Dauphiné !

L’innovation a été le maître mot du projet et à chaque niveau d’action, car il a agir pour créer un écosystème de fabrication solidaire de toute pièce en quelques jours! Il a donc fallu innover pour :
• Élaborer le meilleur prototype de masque qui puisse être fait en un minimum de temps (2 minutes)
• Fédérer les collectivités locales* pour financer les matières premières (*communes et intercommunalités soutenues par le département de l’Isère)
• Constituer un pool d’entreprises de découpe laser pour préparer les kits prêts à coudre (4 centres volontaires)
• Sécuriser et assurer les approvisionnements de tissus, fils, aiguilles, cartons et papiers intercalaires
• Optimiser la découpe laser avec des acteurs issus de différents secteurs d’activités (chaudronnerie, fablab, bois, textile)
• Créer système intercommunal de gestion des flux (900 cartons de 100 masques à répartir sur 60 communes)
• Constituer des réseaux de couturières bénévoles à domicile

En quelques semaines, ce sont environ 600 personnes et une dizaine d’entreprises qui se sont gracieusement mobilisées pour fabriquer localement et solidairement 90 000 masques avec des bénévoles pour la découpe dans des entreprises du territoire, des bénévoles pour la couture à domicile, la coordination par les personnels et élus des communes, des intercommunalités et du département de l’Isère, des dons d’entreprises pour une partie des fournitures et du transport…

Jouer collectif et solidaire pour y arriver à temps !

Un comité de pilotage
L’organisation et l’animation de tout l’écosystème du projet ont été le leitmotiv des membres de comité de pilotage. Sans relâche et au service de tous les acteurs, ils ont soutenu la production à chaque étape.
• Céline Burlet, Conseillère départementale de l’Isère canton Chartreuse-Guiers,
• Michel Cudet, Maire de Saint-Geoire-en-Valdaine,
• André Gillet, Conseiller départemental de l’Isère canton Chartreuse-Guiers,
• Magali Guillot, Présidente de la Communauté de Communes Vals du Dauphiné,
• Benoit Laval, Entrepreneur et ingénieur textile,
• Jean-Louis Reynaud, Maire de Pressins,
• Denis Séjourné, Président de la Communauté de Communes Cœur de Chartreuse.

Quatre centres de découpes lasers
Ces entreprises ont su reconvertir ponctuellement leurs outils de découpes laser au service de la fabrication des masques. À un rythme soutenu, de jour et parfois de nuit, jours de semaine, week-ends et jours fériés compris, avec chacun plus d’une quinzaine de bénévoles, ils ont découpé environ 10 000 masques par jour pendant une dizaine de jours.
• ETS Boursier et Cédric Boursier, cannes et bâtons de randonnées, Saint-Laurent-du-Pont
• J.P.S. Industries et Fabrice Thevenet, chaudronnerie et travaux sur métal, Pressins
• Luz’In et Julia Sorlin, fablab, La Tour du Pin
• UltimeSport et Jérôme Leleu, médailles, trophées, textiles pour événement sportif, Saint-Pierre-de-Chartreuse

Une soixantaine de communes
Élus (maires, adjoints, conseillers municipaux) et agents ont été les relais de terrain pour animer les réseaux de couturières et préparer la distribution propre à chaque commune.
Aoste, Belmont, Biol, Blandin, Cessieu, Charancieu, Chassigneu, Chelieu, Chimilin, Corbel, Doissin, Dolomieu, Entre-Deux-Guiers, Entremont-le-Vieux, Faverges de la Tour, Granieu, La Bâtie Montgascon, La Bauche, La Chapelle de la Tour, La Tour du Pin, Le Passage, Les Abrets en Dauphiné, Les Echelles, Merlas, Miribel-les-Échelles, Montagnieu, Montrevel, Pont-de-Beauvoisin, Pressins , Rochetoirin, Romagnieu, Saint-Albin-de-Vaulserre, Saint-André-le-Gaz, Saint-Bueil, Saint-Christophe-la-Grotte, Saint-Christophe-sur-Guiers, Saint-Clair de la Tour, Saint-Didier de la Tour, Saint-Franc, Saint-Geoire-en-Valdaine, Saint-Jean-d’Avelanne, Saint-Jean-de-Couz, Saint-Jean-de-Soudain, Saint-Joseph-de-Rivière, Saint-Laurent-du-Pont, Saint-Martin-de-Vaulserre, Saint-Ondras, Saint-Pierre d’Entremont (73), Saint-Pierre de Genebroz, Saint-Pierre-d’Entremont (38), Saint-Pierre-de-Chartreuse, Saint-Thibaud-de-Couz, Saint-Victor-de-Cessieu, Sainte-Blandine, Torchefelon, Val de Virieu, Velanne, Voissant, Valencogne, Montferrat

Des entreprises contributrices
Chacun avec leurs moyens, elles ont soutenu le projet, chaque contribution a été précieuse !
• Textilose Curtas Technologies et Pascal Servais, Entre-Deux-Guiers, don de 3000 mètres de papier kraft
• Établissement CARRE et François Carre, Romagnieu, don de 900 cartons d’emballage
• Transports Combaz et Sandrine Combaz Picton, Saint-Christophe-la-Grotte, don de centaines de kilomètres de livraison
• Groupe Payen et Yves Duchesne, Saint-Julien-en-Saint-Alban, contribution au prototypage du masque et fourniture du tissu

Un réseau incroyable de couturières
Par centaines et en moins de 15 jours de fabrication, les couturières de Chartreuse, Valdaine et Vals du Dauphiné ont:
• Manipulé l’équivalent de 10 000 mètres de tissu, 60 000 mètres de fils et plus de 1000 aiguilles
• Assemblé 450 000 pièces de tissus pour obtenir 90 000 masques
• Cousu durant 270 000 minutes, soit près de 4500 heures et l’équivalent de 650 jours de travail.
L’effort de fabrication est sans commune mesure et c’est une contribution d’une immense générosité.

Une distribution commune par commune entre le 8 et le 10 mai

La fabrication des masques se termine la semaine du 4 mai et la distribution est prévue à partir du vendredi 8 mai. Chaque commune organise son propre dispositif de distribution en fonction de ses particularités, les habitants sont invités à consulter les outils d’information habituels de leur commune.

Pour la commune d’Entremont le Vieux, les masques ont été distribués par les élus les 9 et 10 mai dans les boîtes aux lettres à raison d’un masque par habitant en résidence principale.

Comment utiliser mon masque barrière ?

 

 

Vie Pratique

Vie Pratique
Publié le 10/07/2020

14 juillet 2020

Arrêté portant diverses mesures d’interdiction du 13 au 15 juillet 202O : arrêté préfectoral 14 juillet

Lire la suite